Confinement Jour 21

 

Ça aurait pu être le nom du dernier Michael Bay. Mais non. Ça aurait pu être le nom d’un roman d’Aldous Huxley. Mais non.

Mais qu’est ce que c’est alors ? On pourrait s’étaler des pages et des pages sur la difficulté du confinement et ce dont il nous prive. Je crois que je préférerais autant parler de ce qu’il nous apporte. Pour sauvegarder ce qu’il nous reste encore de pensées positives ? Hum… non. Pour souligner le caractère exceptionnel de ce qu’il nous permet d’entreprendre, plutôt. En un petit mois à peine, tout a drastiquement changé.

 

LE TEMPS

 

DSC_0019

Confinement et COVID19, stylo, fusain et éléments de Catan, 27,3 cm x 35,7 cm, copyright Diane Alazet

 

Ces vingt derniers jours, pour ce qu’ils nous concernent en France, se sont faits les témoins affolés d’un bouleversement inédit des repères temporels. Avant cela, naïvement, nous pensions que le temps était une horloge ordonnée, soumise et harnachée au bon vouloir des jours et que nous n’y pouvions rien. Et pourtant, d’emblée, un constat apparait : vingt jours de confinement total ont déjà eu raison de nos bonnes habitudes. Bien sûr, cela sera plus manifeste pour les gens en solo ou les couples sans enfants. Les heures de lever / de coucher sont complètement chamboulées. Et la rigueur tenace que le système social nous avait gentiment contraint d’adopter – pour répondre aux besoins professionnels et sociétaux – s’est bien tranquillement fait la malle.

Ce n’est – très égoïstement – pas pour me déplaire. Depuis des années, j’ai gardé un rêve, un rêve un peu absurde, fou, toqué – celui de fonder dans un environnement restreint (mon appartement par exemple) une autre conception du temps, un système temporel décrété par mon bon vouloir. J’imaginais changer les heures de toutes les horloges, vivre les jours à l’envers – pourquoi pas ? – tout repenser, en mieux et en plus drôle. J’ai gardé ce rêve un peu fou de segmenter les jours à ma manière. Mais jusqu’à aujourd’hui, rien de tout cela n’était possible car un système temporel ne fonctionne que par la force du collectif. Si mon horloge indique 13h mais que je dois rejoindre un ami en soirée – son temps et le mien ne se corrélant pas – il sera juste très en colère. Rien ne fonctionne par le bon vouloir d’un seul homme – ou il faut être un dictateur et même là, les assemblées s’érigent (souvent). Et puis, cela renvoie l’expérience au simple statut de jeu et l’enfant déteste qu’on lui rappelle que la guerre qu’il mène est fictive. Il veut que les adultes y croient et même les rallier à sa cause.  Au fond, il leur demande d’apposer à son rêve le sceau de la vraisemblance.

Alors moi et mon système temporel, on avait aucune chance. J’ai gardé ce rêve un peu fou de pouvoir modeler le temps. Et pour la première fois – sans doute la dernière aussi – c’est possible. Le temps social a – pour la plupart d’entre nous – disparu. Le temps extérieur a – pour la plupart d’entre nous – disparu. Ne reste que le temps intime. Et que nous le voulions ou non, nous sommes devenus des forgerons. Nous morcelons les jours chacun à sa manière, brûlant le fer des heures, aiguisant nos horloges. Et nous l’avons créé ce petit microcosme où nous nous sommes sciemment auto-proclamés rois. Monarques de nos temporalités propres – pour certains forgées dans les nerfs, pour d’autres dans le jeu.

Il faudrait être seule pour vivre complètement à l’envers et dans ce confinement, nous sommes deux. Mais nous modelons – comme chacun – l’horloge des jours et des nuits – selon nos bons vouloirs. Et si le temps social a perdu ses gardes fous on imagine que ce sera un sacré bordel à la fin de cette quarantaine. Il faudra revenir aux systèmes traditionnels et ça ne sera facile pour personne. En attendant… Jouons.

 

Diane.A

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s